Championnat de France Compak à Sore, deuxième journée

Championnat de France Compak à Sore, deuxième journée

La deuxième journée de ce Championnat de France Compak a été diversement réussie par les Gardes Celtiques. Pour certains la fatigue commence à se faire sentir… tandis que d’autres poursuivent leur belle trajectoire.

Au terme de cette journée, Emilien Roullaud talonne Pierre-Alain Desmaison (140 plateaux réussis contre 141, sur un total de 150 possibles).
Encore du rouge pour les deux champions !
Yann Le Goff est à 136 points

Romy Rio fait preuve d’une régularité exemplaire : c’est une journée où elle ne connait que le chiffre 23 !
Avec un total de 134, elle passe de la troisième à la deuxième place du podium dans sa catégorie.

Suivent Gérard Perrot (130), Bruno Roullaud (130), Didier Bourjon (111), Yannick Guillard (106) et Philippe Costard (98). Le « R8 » à fait des dégâts, parfois il y avait du mauvais jour dans l’air… mais tout le monde a progressé, parfois nettement, ce qui est le principal.
Participer à une telle compétition est le meilleur des entraînements !

A noter une absence sur les différents pas de tir : pas de plateau rentrant. En revanche festival de fosse, de rabbit capricieux, de chandelle, de traversart, de plateau qui tombent du ciel et que l’on aperçoit juste en fin de trajectoire… De quoi varier les plaisirs !

Demain sera un autre jour, et permettra à chacun de conclure sa compétition, avec les deux dernières séries. On souhaite à tous la meilleure réussite possible !

Quelques photos du jour des Gardes Celtiques.

Regard intense avant d’entrer à son tour dans la cage…

Et un rabbit qui explose !

Au tour de Romy :

Yann, toujours aussi calme :

Didier qui attend de pied ferme un plateau descendant

Réunion impromptue entre Gardes entre deux séries

Discussion avec un arbitre

Une partie de l’équipe

Pas simple de se retrouver les uns les autres, compte tenu du programme de chacun, mais ce sont là quelques témoignages de ces journées qui renforcent l’amitié entre tous… en attendant ceux de demain, si vous le voulez bien !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.